Les
membres
du LACES

DERIVRY Martine

Professeur des universités, Langues-Éducation-Cultures

(section 11 – études anglophones et section 07 – sciences du langage)

Directrice-adjointe du LACES

Contact

ESPE d’Aquitaine, Bureau D112, 160 avenue de Verdun, 33705 MÉRIGNAC,
Tél: 05 56 12 67 81

martine.derivry@u-bordeaux.fr

Titres et diplômes

HDR – Université de la Sorbonne nouvelle, Paris 3 – 2015

Titre de la synthèse : Paradigme plurilingue et pluriculturel: enseignants et didactique des langues, théories et pratiques.

DOCTORAT en didactologie des langues et des cultures – Université de la Sorbonne nouvelle Paris 3 – 2003

Titre de la thèse : Les enseignants d’anglais « natifs » et « non- natifs ». Concurrence ou complémentarité de deux légitimités.

http://www.anrtheses.com.fr/

Carrière

Martine Derivry est Professeur des Universités à l’Université de Bordeaux-ESPE d’Aquitaine depuis septembre 2016. Auparavant, elle a été Maître de Conférences au département des langues de l’UPMC, Paris 6.

ORCID : G-8365-2016

https://halshs.archives-ouvertes.fr/

https://univ-bordeaux.academia.edu/MartineDerivry

Thèmes de recherche

  • Les enseignants de langues et la notion de « natif/non-natif »
  • Les représentations, croyances et idéologies concernant les langues et les cultures
  • La didactique des langues / Applied Linguistics et la circulation internationale des notions et concepts dans ce champ de recherche
  • La télécollaboration interculturelle
  1. http://tilaproject.eu/ – 2013-2015
  2. https://sites.google.com/site/tecolaproject/ – 2016-2019

Publications et travaux

OS (ouvrages scientifiques )

2015

Les enseignants de langues dans la mondialisation. La guerre des représentations dans le champ linguistique de l’enseignement, Paris, Éditions des Archives Contemporaines/PLID. Postface de C. Kramsch.

http://pub.lucidpress.com/EnseignantsMondialisation/

DO (directions d’ouvrages et de numéros de revue)

  • Lelièvre, F., Anquetil, M., Derivry-Plard, M., Fäcke, C., Verstraete-Hansen, L. (eds). (2018). Langues et cultures dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur au 21ème siècle. (Re)penser les politiques linguistiques : anglais et plurilinguisme, Bern, Peter Lang.
  • Derivry-Plard, M., Lenoir, P. (coord.). (2017). La télécollaboration interculturelle, Les Langues Modernes, Paris : APLV.
  • Derivry-Plard, M.,  Alao, G., Yun-Roger, S.,  Suzuki, E. (2014). Dispositifs éducatifs en contexte mondialisé et didactique plurilingue et pluriculturelle,  Berne : Peter Lang, 219 p.
  • Derivry-Plard, M., Alao, G.,  Yun-Roger, S.,  Suzuki, E. (2014). La didactique plurilingue et pluriculturelle à l’épreuve du terrain éducatif. Contraintes, résistances, tensions, Paris : Éditions des Archives Contemporaines, 148 p.
  • Derivry-Plard, M., Faure, P., Brudermann, C. (2013). Apprendre les langues à l’université au 21ème siècle, Paris : Riveneuve, 223 p.

Chapitres d’ouvrage

Derivry-Plard, M. (2018). A Multilingual Paradigm in Language Education : What It Means for Language Teachers in Stephanie Ann Houghton, Kayoko Hashimoto, Towards Post-Native-Speakerism. Dynamics and Shifts, Singapore, Springer : 131- 148.

Derivry-Plard, M., Griffin, C., (2017). Beyond Symbolic Violence in ELT in France, in Juan de Dios, Native and non-native teachers in English language teaching. Potentials and challenges, Berlin/Boston: DeGruyter

Derivry-Plard, M.,  (2016). A multilingual paradigm in language education : what it means for language teachers, in Houghton, S., Hshimoto, K., Towards post-native-speakerism: Dynamics and Shifts, Intercultural Communication and Language Education, Springer.

Derivry-Plard, M.,  (2015).The Native Speaker Teacher in a Multilingual World? , in S. Houghton, Proceedings of the 1st and End International Symposia on Native-Speakerism 2014– Saga University, Japan.

Derivry-Plard, M.,  (2013). The native speaker language teacher : through time and space, in S. Houghton & D. Rivers, Native-speakerism in Japan, Bristol, Multilingual Matters: 243-255.

Causa, M. & Derivry-Plard, M., (2013). Un paradoxe de l’enseignement des langues dans le supérieur : diversification des cours pour les étudiants et absence de formation appropriée pour les enseignants, in Derivry-Plard et al, Apprendre les langues à l’université au 21ème siècle, Paris, Riveneuve : 95-114.

Derivry-Plard, M. (2012). Vous avez dit « didactique » ?, in Causa, M., Derivry-Plard, M., Pezant-Lutrand, B., et Narcy-Combes, J.-P. , Les langues dans l’enseignement supérieur, quels contenus pour les filières non linguistiques ?, Paris, Riveneuve: 205-209.

Derivry-Plard, M. (2011).Enseignants de langue étrangère et internationalisation des marchés éducatifs et linguistiques, in Dervin, F. & V. Badrinathan (éds.), L’enseignant non natif: Identités et légitimité dans l’enseignement-apprentissage des langues étrangères. Bruxelles, E.M.E. Proximités/Didactique: 75-101

Derivry-Plard, M. (2011).Enseignants « natifs/non natifs »: vers une professionnalité des enseignants de langue(s), in Lin-Zucker, M., Suzuki, E., Takahashi, N., Martinez, P. (dir.), Compétences d’enseignant à l’épreuve des profils d’apprenant, Vers une ingénierie de la formation, Paris, Éditions des Archives Contemporaines : 35-46

Derivry-Plard, M. (2008).Students’ representations on native Speaker teachers of FL in M. Pawlak (ed.), Investigating English Language Learning and Teaching, Poznan-Kalisz : 281-291.

Derivry-Plard, M. (2008).Comment les étudiants se représentent-t-ils leurs enseignants de langue étrangère ?, in P. Martinez, D. Moore et V. Spaëth (coord.), Plurilinguismes et enseignement : identités en construction, Paris, Riveneuve : 141-152.

Derivry-Plard, M. (2006).L’entretien de type « sociologique » et la didactique des langues et des cultures, in A. Cain, G. Zarate (dir.), L’entretien : ses apports à la didactique des langues, Paris, Le Manuscrit : 29-39.

 

ACL (articles à comité de lecture)

Anquetil M., Derivry-Plard, M., Gohard A. (2017). « En finir avec le Jecontraint et réifié dans l’objet PEL: pour une didactique de la biographie langagière comme processus relationnel », in Travaux de Didactique du Français Langue Etrangère, n° 70, Montpellier: PULM.

Derivry-Plard, M. (2016 (published online/ 2017 for hard copy). Symbolic power and the ‘native/non-native’ dichotomy: Towards a new professional legitimacy, in Kramsch, C, Hua, Z. Applied Linguistics Review, Editor in Chief, Wei, Li., DeGruyter Mouton: 431-449.   http://www.degruyter.com/printahead/j/alr

Castro, P., Derivry-Plard, M. (2016). Multifaceted dimensions of telecollaboration through English as a Lingua Franca (ELF): Paris-Valladolid intercultural telecollaboration project Second International Conference on Telecollaboration in Higher Education Trinity College Dublin,  21st-23rd April 2016   http://research-publishing.net/publications/proceedings

Derivry-Plard, M. (2015). Recension de l’ouvrage Notions-clés pour la didactique de l’anglais, de C. Tardieu, Les Presses de la Sorbonne Nouvelle, Les fondamentaux de la Sorbonne Nouvelle, Paris 2014, auprès de la SAES http://www.cercles.com/review/r73/Tardieu.html

Derivry-Plard, M. (2014).Book Review in Journal of Multilingual and Multicultural Development (published in Oxford by Routledge). The Emergence of the English Native Speaker: A Chapter in Nineteenth-Century Linguistic Thought by Stephanie Hackert, 2012, Berlin and Boston, De Gruyter Mouton: 551-552. DOI: 10.1080/01434632.2014.973286

http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/01434632.2014.973286

Derivry-Plard, M. (2014).Recherche en didactique des langues : la perspective sociologique et le quantitatif oublié ?, in Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité, Cahiers de l’Apliut,XXXIII N° 2 : 51-71.DOI : 10.4000/apliut.4396

Teese, R., Derivry-Plard, M. (2014). Bourdieu et la rencontre d’un itinéraire de recherche en sociologie en Australie, Revista Linhas, 15, n. 29 : 202-216.DOI: http://dx.doi.org/10.5965/1984723815292014202 en français DOI: http://dx.doi.org/10.5965/1984723815292014217 en portugais

Derivry-Plard, M. (2014).Les enseignants de langues : entre paradigme monolingue et paradigme plurilingue, in J.-P. Gabilan, Cahiers du Crelingua : 6-22.

Derivry-Plard, M. (2011).Native and non-native teachers: two types of professional competing on the language market, in Zarate, G. Levy D. Kramsch, C. Handbook of multilingualism and multiculturalism, Paris, Éditions des Archives Contemporaines: 183-185

Derivry-Plard, M. (2011).En dialogue avec S. Alessandrini : 51-56, in dialogue with L. Briscese : 83-87, in Lévy, D., Anquetil, M., Atti del seminario dottorale in Politica, Educazione, Formazione Linguistico-Culturali (P.E.F.Li.C.), Heteroglossia, 2, n°11.

Derivry-Plard, M. (2010).Médiations culturelles à travers une expérience d’e-twinning franco-taïwanaise, avec H. Chi, Actes du Colloque de l’ACEDLE : Les langues tout au long de la vie, 2010 : 56-73.

http://evenements.univ-lille3.fr/colloque-acedle2009/pdf/actes-colloque.pdf

Derivry-Plard, M. (2008).Enseignants  « natifs » et « non natifs » : deux profils professionnels en concurrence sur le marché des langues », in G. Zarate, D. Lévy et C. Kramsch, Précis du plurilinguisme et du pluriculturalisme, Paris, Éditions des Archives Contemporaines : 189-191.

Derivry-Plard, M. (2006).Les études de cas et la didactique des langues, in Les tâches-problèmes en didactique des langues vivantes,  Le Langage et l’Homme, n° spécial, XXXX1.1 : 23-31.

Derivry-Plard, M. (2006).Les enseignants natifs et non-natifs de langue(s) : catégorisation linguistique ou construction sociale ?, Travaux de didactique du FLE, n° 55 : 101-108.

Derivry-Plard, M. (2005).L’évaluation de l’anglais : une pratique française, Les dossiers des sciences de l’éducation, n°13 : 33-42.

Derivry-Plard, M. (2005).‘Native’ and ‘non-native’ teachers : how to compare their results ?, Research News, n°15 : 62-65.

Derivry-Plard, M. (2004). Les concours de langues et les enseignants « natifs », Les Langues modernes, n°1 : 48-54.

Derivry-Plard, M. (2004).‘Native’ and ‘non-native’ teachers ?, in A. Pulverness (ed.), IATEFL 2004 Liverpool Conference Selections : 118-120.

Derivry-Plard, M. (2004).Professeurs d’anglais natifs et non-natifs en France, in PerCurso, vol 5, n°2 : http://www.periodicos.udesc.br/percursos/ojs/viewissue.php?id=1

Rapports 2015 – Projet européen TILA : http://www.tilaproject.eu/moodle/

Project Coordination: Kristi Jauregi, Utrecht University

Project Number: 531052-LLP-1-2012-1-NL-KA2-KA2MP

Agreement number – 2012 – 40001 / 001 – 001

 

  • TILA : The Intercultural Dimension, Martine Derivry [martine.derivry@upmc.fr], Sofia Stratilaki[sofia.stratilaki@univ-paris3.fr], Anthippi Potolia [anthippi.potolia@univ-paris8.fr], Amel Boughnim [amel.boughnim@inalco.fr], Universities of Paris (UPMC, Paris 6, Paris 3, Paris 8 and Inalco), 24 p.
  • TILA : Intercultural communication from the perspectives and experiences of TILA teachers, Martine Derivry, Sofia Stratilaki, Sabine Cribaillet, Anthippi Potolia, and Amel Boughnim, Universities of Paris (UPMC, Paris 6, Paris 3, Paris 8 and Inalco), 17 p.
  • TILA : Intercultural communication from the perspectives and experiences of TILA learners, Martine Derivry, Sofia Stratilaki, Anthippi Potolia, and Amel Boughnim, Universities of Paris (UPMC, Paris 6, Paris 3, Paris 8 and Inalco), 20 p.

INV (conférences données à l’invitation du Comité d’organisation dans un congrès national ou international)

2018

  • ClaSic-Singapour – 6-8 décembre 2018 : Language Teachers of SOAS and INALCO: A cross-cultural narrative of identity conceived as habitus, with George Alao, Inalco and Geneviève Zarate, Inalco.
  • Ohio State University – 17 octobre 2018 : A Multilingual Paradigm in Eudcation, Deprtement of Languages and Department of Education, Master et Ph.D Students, Lecturers and senior lecturers.
  • ADCUEFE-Colloque International – Campus France, 21-22 juin, Université Paul Valéry, Montpellier : De la formation de formateurs dans l’enseignement/apprentisage des langues, enjeux, contextes, évolution . Titre de la communication : Un paradigme plurilingue et pluriculturel pour la formation des enseignants de langues : déconstruire la notion de natif/non-natif
  • CESE, XVIII Conference – May 29-June 1, 2018-NICOSIA, Chypre. Titre de la communciation : Intercultural telecollaboration for teacher education through three continents.
  • ADEB et ASDIFLE, journée du 13 avril 2018. Titre de la communciation : Concevoir un master bi-plurilingue à l’international.
  • Université de Bordeaux, 20 mars 2018, Printemps de l’internationalisation, Atelier “ collaborations internationales à distance”.Titre de la communication : Intercultural Telecollaborations in Higher Education: New Practices for Language Learning.
  • ACEDLE, 26 Janvier 2018 – Université Paul Valéry de Montpellier. Discutante : Reconnaître et valoriser les mobilités par Mathilde Anquetil.

2017

  • Réseau FORDE – universitaires du Caire et Campus France.
    • Vendredi 1er Décembre 2017 – Université Ain Shams Faculté Al Alsun et Institut Français au Caire. Titre de la communication : La télécollaboration interculturelle : un enjeu pour le renouvellement de l’enseignement des langues 
    • Samedi 2 décembre 2017 : Université MUST au Caire .Titre de la communication : La guerre des représentations dans le champ linguistique de l’enseignement.
    • Dimanche 3 décembre 2017 : Université Al Azhar. Titre de la communication : Qu’est-ce que la didactique des langues et des cultures ?
  • RANACLES, 24 novembre 2017 – Université de Corte. Titre de la communication : Un paradigme plurilingue et pluriculturel à construire pour les centres de langues.
  • Réseau d’universitaires – Université de Los Andes et La Sorbonne nouvelle, Paris 3, 4 novembre 2017 – Bogotà. https://cifediltec2017.wixsite.com/2017 . Titre de la communication : Un paradigme plurilingue et pluriculturel pour la formation des enseignants
  • AILA Rio, Brésil, 23-28 Juillet 2017, Symposium on Native-Speakerism across Languages and Contexts organisé par Stephanie Ann Houghton
    • Derivry-Plard, M. : A Multilingual Paradigm In Language Education
  • AILA Rio, Brésil, 23-28 Juillet 2017, Symposium on Intercutural mediation/médiation interculturelle : a plurilingual exploration/une exploration plurilingue, organise par Geneviève Zarate et Tony Liddicoat.
    • Zarate, G., Derivry-Plard, M., Alao, G.: Language teachers of SOAS and INALCO: “ambassador” or “mediator” model?

2016

  • Réseau Européen : TILA et TeCoLa, Programme Forde (Formation à la Recherche Doctorale en Egypte), 15 septembre 2016, Inalco et Transit-Lingua sous la direction de G. Zarate et D. Levy.

2015

  • TILA European Final Meeting, Utrecht University 15th 17th April.
    • Conference on 16th April : Making the most of TILA with few resources, avec Laure Delbes (enseignante d’anglais au collège de la Montagne Noire, Labrugière). En streaming.

http://lecturenet.uu.nl/site1/play/c35ad616ef244329b2a519b719dbe5c01d

  • Conference on 17th April : The intercultural dimension, avec Sofia Stratilaki (MC- Sorbonne Nouvelle, Paris 3).

2014

  • 1st International Symposium on Native-Speakerism, Durham University School of Education on Monday 28th April 2014.
    • “The Native Speaker Language Teacher in a Multilingual World?”
  • CRELINGUA, Institut du Monde Anglophone, Paris, le 17 mai.
    • « Les enseignants de langues en transit : entre paradigme monolingue et paradigme plurilingue ».
  • AILA, Brisbane Australia, 10-15 August, Symposium: Language education and intercultural mediation: perspectives from France and Australia. Symposium organisers Angela Scarino, Tony Liddicoat, University of Adelaïde.
    • Zarate, G., Derivry-Plard, M., Alao, G., Biographies in a French Higher Institution : exploring a habitus?
  • AILA, Brisbane Australia, 10-15 August, Symposium: Symbolic power and conversational inequality in Intercultural Communication. Symposium organisers: Zhu Hua, Birkbeck College, University of London & Claire Kramsch, UC Berkeley.
    • Derivry-Plard, M., Institutional power, professional inequality and the native/non-native teacher .
  • AILA, Brisbane Australia, 10-15 August:
    • Derivry-Plard, M. , Jauregi, M.K., European Language Teachers’ beliefs on Intercultural Communicative Competence.
  • Présentation des deux ouvrages publiés en 2014 auprès du Diltec, lors de l’AG du 16 décembre.

2013

  • Séminaire TILA, Université de Valencia, Espagne, 24-25 janvier 2013.
    • Intercultural Communication.
  • Séminaire Plidam : Inalco, 2 mars. Derivry, M., Zarate, G., :
    • Être expert AERES : Compte rendu d’une mission à l’université du roi Saoud, Ryad.
  • Journée d’études : SOAS-UCL/PLIDAM-INALCO/SIHFLES – 13 avril 2013 – Trajectoires professionnelles et pratiques plurilignues des enseignants de langues : paramètres historique.
    • La notion d’habitus appliquée aux biographies d’enseignants de langues.

2012

  • Titre 1 : Le quantitatif en didactique des langues et des cultures? Apports et limites du questionnaire, Journées d’études internationales des 26 et 27 avril 2012 à l’Université de Fribourg (Suisse) dans le cadre de « Pratiques de recherche – Pratiques réflexives », équipe du Prof. Aline Gohard-Radenkovic.
  • Titre  2 : Analyses quantitatives et questionnaires, Journées d’études internationales des 26 et 27 avril 2012 à l’Université de Fribourg (Suisse) dans le cadre de « Pratiques de recherche – Pratiques réflexives », équipe du Prof. Aline Gohard-Radenkovic.

2011

  • Workshop SOAS/Plidam, November 18th-19th, Inalco : Parcours d’enseignants, trajectoires et formations.
  • Workshop Diltec/Université Humbolt- Berlin, October 24th : Developing joint workpackages – French-German ANR.

2010  

  • Séminaire Doctoral: Université d’Utrecht, Pays-Bas, du 30 octobre au 2 novembre 2010.
  • Séminaire Doctoral: Université de Macerata, Italie, 24 au 27 mars 2010.

2009

  • Titre : Enseignants « natifs » et « non natifs » : une catégorie à déconstruire Pluridisciplinarité et professionnalité des enseignants de langue(s). Université de Tunis, ENS (UR 99/UR 0404) – Colloque international : la didactique des langues comme champ pluridisciplinaire – Tunis 4 et 5 décembre 2009.

2008

  • Plidam JE2025, Journée des Jeunes Chercheurs à l’INALCO, 11 janvier 2008 : Apports et limites des statistiques en didactique des langues, 11 janvier 2008.

2004

  • Université de Paris III, Journée Langues, 24/03/04. Cultures et Identités en Didactique des Langues, EA 2288 ERADLEC et Programme France/Berkeley : L’enseignant « natif ».

2003

  • Journée doctorale de Paris 3 – Formation doctorale : Didactologie des langues et des cultures – Communication, 13 juin 2003 :  Les enseignants « natifs » et « non-natifs » de langue(s) étrangère(s) : catégorisation linguistique ou construction sociale ? 

C-ACTI :  Communications avec actes dans un congrès international

2016 : Title: Paris-Valladolid Intercultural Telecollaboration in higher education: multifaceted outcomes in ELF. With Paloma Castro, Senior Lecturer, University of Valladolid. The Second Conference on Telecollaboration in University Education, New Directions in Telecollaborative Research and Practice, Trinity College Dublin, 21-23 April 2016.

2012 : Title: Cultural bias in language assessment: English as a French exam. The 13th International Conference on Language and Social Psychology (ICLASP) Co-hosted with MERCATOR, Fryske Akademy, Leeuwarden, Fryslân, The Netherlands: 20-23 June 2012.

2008 : ALTE 3rd International Conference : The Social and Educational Impact of Language Assessment – Cambridge 10-12 April 2008: Le biais culturel dans l’évaluation en langues : l’anglais dans le cadre d’un examen français.

2007 : Iatefl Research Sig Conference « Exploring English Language Learning and Teachin », State College of Higher Professional Education, Konin, Poland 5-6 October 2007 : Students’representations on native speaker teachers of FL.

2007 : Colloque international « Transmission/appropriation des langues et construction des identités plurilingues », DILTEC-Plurifles, 6 au 8 juin 2007, la Sorbonne, Paris : Esquisse du champ de l’enseignement des langues et représentations des enseignants de langues étrangères par les étudiants.

2004 : First Time Speaker Scholarship, Annual IATEFL Conference, 13-17 /04/ 2004, Liverpool : ‘Native’ or ‘non-native’: no one’s worth more.

2003 : EERA (European Educational Research Association), 15-16 septembre 2003, université de Hambourg :  Language Teachers within a European Context. A Comparative Survey on Native and Non-Native Teachers of English in France.

C-ACTN :   Communications avec actes dans un congrès national.

2017 : CNRS – Université de Corse Pasquale Paoli, UMR CNRS 6240 LISA, 12-14 octobre,Colloque Diversité culturelle et citoyenne : Enseignement/apprentissage des langues : la télécollaboration interculturelle au service de la citoyenneté interculturelle.

2013 : SAES, 17-19 mai, Dijon, Appellation(s)/Naming, Labelling, Addressing, ARDAA, Atelier de didactique : La recherche en didactique des langues à partir d’un travail de type quantitatif sur les résultats des enseignants d’anglais « natifs » et « non natifs ».

2009 : ACEDLE – Université de Lille 3 – Colloque international : Les langues tout au long de la vie – Lille 10-12 décembre 2009, (avec Hsinping Chi, professeur assistant de l’institut Wenzao, Taïwan) : Médiations culturelles à travers une expérience d’e-twinning franco-taïwanaise (avec Hsinping Chi, professeur assistant de l’institut Wenzao, Taïwan).

2009 : Plidam (JE 2025)- Journée d’étude, 6 novembre 2009  : Vers une professionnalité des enseignants de langues.

 2008 : Diltec EA 2288 ( Paris 3 et Paris 6), Journée d’étude à UPMC, Paris 6, 6 novembre 2009 :  Évaluation dans le secteur LANSAD : de la pratique à la théorie » : l’évaluation comme pratique culturelle : le cas de l’anglais en France.

C-COM :   Communications orales sans actes dans un congrès international ou national.

2016 : RANACLES : La télécollaboration interculturelle : de nouveaux espaces d’apprentissage, d’enseignement, et de recherche. Jeudi 24 novembre 2016.

2016 : Animation d’un atelier « Formes du portfolio de formation et de recherche : multimodalité et plurilittératies » avec Nathalie Borgé (Sorbonne nouvelle Paris 3) lors de la journée d’études du 18 mai 2016 organisée par Muriel Molinié et Véronique Laurens sur : Accompagner la production des écrits réflexifs tout au long de la formation à l’enseignement et à la recherche, Sorbonne nouvelle Paris 3.

2016 : Séminaire international – ateliers sur les Tandems Interculturels : 23 juin 2016, Sorbonne-Universités, UPMC : Qu’est-ce que la télécollaboration Interculturelle? Enjeux éducatifs et didactiques.

2014 : WERA-Édimbourg, Écosse, Royaume-Uni, 20th November, Symposium organised by ISCY, University of Melbourne : http://iscy.org avec T. Stomboni : French educational system in the Bordeaux area: International Study of City Youth.

2014 :  Colloque Politique et idéologies en didactique des langues : acteurs et discours / Policy and Ideology in Language Teaching and Learning: Actors and Discourses Paris, 14 juin . Présentation de l’ouvrage La didactique plurilingue et pluriculturelle à l’épreuve du terrain éducatif. Contraintes, résistances, tensions, M., Derivry-Plard, G., Alao, S.,Yun-Roger, E., Suzuki, Paris : Éditions des Archives Contemporaines

2014 : EuroCall –Nice, 22 et 23 mai 2014, avec Jauregi, University of Utrecht  : Strategies to engage teachers in telecollaborative activities: insights from the TILA project.

2011 : AILA, Beijing, China, August 23-28, 2011 : 16th World Congress of Applied Linguistics : The native-speaker language teacher : A broader perspective.

2010 :SOAS- UCL-Londres –International Conference: Plurilingual and Pluricultural Education : Focus on Languages of the Wider World – 19th-20ty February 2010: Native and non-native teachers of Foreign languages : towards professional language teachers.

2009 :SOAS- UCL-Londres –International Conference : Multilingualism, Regional & Minority Languages : Paradigms for ‘Languages of the Wider World’ – 16th-17th April 2009: Students’ representations on native-speaking teachers of foreign languages.

2008 : FIPF, XII Congrès mondial – Québec : 21-25 juillet 2008 : Table ronde sur le Précis du plurilinguisme et du pluriculturalisme.

2000 : FIPLV, juillet 2000, université de Paris 5 :  Concurrence ou complémentarité des professeurs « natifs » ou « non-natifs » ? Un point de vue sociologique.

Encadrement doctoral

  • Nadia Bacor, Les enjeux de la médiation de la prononciation de l’anglais et du français, depuis 2016, co-direction secondaire avec Corinne Weber, La Sorbonne nouvelle, Paris 3, contrat doctoral de Paris 3.
  • Josh Gray, Les introvertis et l’apprentissage collaboratif dans l’enseignement des langues,  depuis 2016.
  • Suzanne Warsinsky, English Medium Instruction (EMI) – Exploring Literacies in French Higher Education: Political, Social, and Pedagogical Issues, inscription octovre 2018, co-direction avec Stéphanie Roussel, Université de Bordeaux, Laces EA 7437.

Enseignements

MEEF Professeurs des écoles, MEEF Professeurs du second degré, MEEF encadrement éducatif (documentation et CPE), MEEF ingénierie de la formation (Conseil et Intervention en Formation (C.I.F), Médiations et Médiatisations des Savoirs M.M.S)

Télécollaborations Interculturelles : 

  • Taichung – ELF
  • Cincinnati – Anglais/Français
  • Valladolid, Sao Paulo, Taichung – ELF
  • Blagoevgrad Bulgaria – Anglais/Français
  • Hanban Chinese – ELF

Responsable avec Régis Malet du Master Bilingue de Formateurs de Formateurs à l’International (F.F.I) en dispositif hybride : http://pi-learning.espe-aquitaine.fr/ffi/

Développements de partenariats étrangers pour ce Master pour des stages en écoles d’immersion en français aux États-Unis (EDINA) et avec des universités américaines.

 

Séminaires pour le Tronc Commun et pour les étudiants internationaux de l’ESPE.

Encadrement de Mémoires de M2 – ESPE d’Aquitaine et Université Bordeaux-Montaigne : jusqu’à 20 mémoires.

Responsabilités collectives

Référent ESPE pour le comité restreint du Pôle-Langues de l’université de Bordeaux depuis 2016.

Membre du CSG du LACES depuis 2016.

Membre du COSP de l’ESPE depuis 2016

Responsable avec Tony Liddicoat du ReN -AILA médiation, 2017- 2020, réseau international de chercheurs en enseignement/apprentissage des langues (Royaume-Uni, France, Canada, Australie, Allemagne, Tunisie, Japon, Singapour).

Intercultural mediation in language and culture teaching and learning

La médiation interculturelle en didactique des langues et des cultures

 

The scope of the ReN

La problématique du ReN

In language teaching and learning intercultural mediation has become an important concept and much literature has argued that the ability to mediate between languages and cultures is one of the fundamental components of intercultural competence (Buttjes & Byram, 1991; Byram, 2002; Liddicoat & Scarino, 2013; Zarate, Gohard-Radenkovic, Lussier, & Penz, 2004). However, there is a need to consider more widely

·      how language and culture are constitutive elements of mediation in increasingly complex contexts of language learning and use.

·      how mediation functions in the processes of language teaching and learning and language use.

This ReN project is located within the framework of teaching and learning plurilingualism and pluriculturalism. The object of study is based on the relationships that languages have with each other: whether they are closely or distantly related, widely distributed or localised, widely taught or less taught. Pluralism in all these aspects is therefore the general framing for this project as befits a globalised world. The reciprocal relationships between a language and a culture are considered as an individual case of this general starting point. This pluralist approach is one of the distinctive features of this project, contrasting with studies of mediation based on a binary and exclusive relationship between two languages and cultures.

Mediation is central to the processes of creating and interpreting meanings across languages and cultures. A productive way to think about intercultural mediation is therefore to see it as a relational and interpretative activity. That is intercultural mediation is “an active engagement in diversity as a meaning making activity” (Liddicoat & Scarino, 2013, p. 54) that involves interpreting the meaning of diverse others for oneself and for others. That is, intercultural mediation is not solely the resolution of communication problems but also the development of shared understandings or even consensus between participants in communication. Irishkanova et al. (2004) therefore argue that intercultural mediators are involved in processes of recognising, understanding, explaining, commenting, interpreting and negotiating phenomena. Intercultural mediators both analyse the meanings of others constructed within cultural framings and provide those who do not share a cultural framing with the means to understand diverse others (Gohard-Radenkovic, Lussier, Penz, & Zarate, 2004). In the field of translation studies, a similar view of mediation has been put forward by Katan (2004), who argues that translation as mediation involves representing both that which is explicitly expressed and that which is implicitly expressed – that is, the meaning of a text lies not only in the language but also in what the language means more broadly to a reader.

From this broad definition of the activity of mediation, the project aims to disambiguate le concept of mediation, which is widely used in other fields that relate to the management of social relations (law, politics, media, etc.). This concept usually involves the following accepted meanings in language teaching and learning:

·      products or the use of teaching materials in a general sense, or to new technologies in a narrower sense,

·      activities that “include spoken interpretation and written translation as well as summarising and paraphrasing texts in the same language, when the language of the original text is not understandable to the intended recipient” (Common European Framework of reference for Languages, chapter 4, p. 87)

·      the interactions or reflexive practices associated with learning and assessment that aim to shed light on contradictory social representations of the Other.

·      the management of identity-based tensions associated with discriminatory or xenophobic attitudes, resulting in the breakdown of social ties.

Without rejecting any of these accepted meanings, the project will study the relationship between language and culture and the enactment of mediation viewed from these different perspectives from the point of view of the actors, strategies and plurilingual and pluricultural trajectories they involve.

The mediational role of the intercultural mediator goes beyond the expression of meaning through language to encapsulate the need to communicate the meanings that are present in text but which are expressed implicitly, through context. In this sense too, the mediator is an interpreter of meaning and a communicator of interpreted meaning. The intercultural mediator is therefore positioned between cultures as an interpreter of meanings and is therefore involved in a complex hermeneutic process.

Moreover, based on common languages of academic communication, English and French, and also other partly shared languages in the repertoires of network members, the participants in this project will be invited to adopt a reflexive stance in relation to the working of their mediational activities at to analyse the plurlingual and pluricultural strategies explicitly established or spontaneously put in place for their work.

En didactique des langues et dans le champ de l’éducation interculturelle, le concept de médiation occupe désormais une place avérée et les travaux ne manquent pas pour souligner combien la compétence à médier entre les cultures en est devenue une composante essentielle (Buttjes & Byram, 1991; Byram, 2002; Liddicoat & Scarino, 2013; Zarate et al., 2004). Le besoin se fait cependant sentir d’approfondir

·      en quoi langues et cultures sont parties prenantes dans les contextes d’apprentissage et d’utilisation de plus en plus complexes,

·      la façon dont fonctionne la médiation en didactique des langues.

Ce projet de ReN s’inscrit dans le cadre d’une didactique du plurilinguisme et du pluriculturalisme. Son objet d’étude se construit autour des relations que les langues entretiennent entre elles, qu’il s’agisse de langues proches ou éloignées, largement ou non diffusées ou enseignées. La pluralité dans toutes ces facettes est donc le cadre général de ce projet, à la mesure d’un contexte mondialisé. Les relations réciproques ou duelles entre une langue et une culture sont appréhendées comme un cas particulier de ce point de départ général. Cette approche plurielle se veut être l’une des valeurs ajoutées du projet, alors que dominent les études sur la médiation fondées sur la relation binaire et exclusive entre deux langues et deux cultures.

La médiation est au cœur du processus de création et d’interprétation de la communication, ce qui incite à penser la médiation interculturelle comme une activité à caractère relationnel et interprétatif. En ce sens, la médiation interculturelle sous-entend « une implication décisive envers la diversité linguistique et culturelle en tant qu’activité de construction du sens » (Liddicoat & Scarino, 2013, p. 54), c’est à dire un travail sur l’interprétation du sens produit par un Autre, divers pour soi comme pour les autres. En ce sens, la médiation interculturelle ne se réduit pas à la résolution de problèmes de communication, mais doit avoir comme finalité   le partage d’un sens commun entre les interactants, voire le consensus. Irishkanova et al. (2004) soulignent combien les médiateurs interculturels sont impliqués dans les phénomènes de compréhension, d’explication, de commentaire, d’interprétation et de reconnaissance. Les médiateurs interculturels sont à l’interface de ceux qui construisent le sens de l’intérieur de leurs références culturelles et de ceux qui ne les partagent pas afin de donner accès aux uns et aux autres aux références culturelles d’un Autre divers (Gohard-Radenkovic et al., 2004). Dans le champ des travaux sur la traduction, cette approche a été partagée par Katan (2004), qui souligne combien la traduction implique à la fois ce qui est explicitement et implicitement dit, ce qui signifie que le sens d’un texte ne réside pas seulement dans la langue, mais dans ce que cette langue signifie plus largement pour le lecteur.

A partir de cette définition large de l’activité de médiation, le projet souhaite désambigüiser le concept de « médiation ». Très diffusé et appliqué dans d’autres champs qui s’attachent à réguler aussi les relations sociales (droit, politique, presse, etc.), le concept mobilise généralement en didactique des langues les acceptions suivantes :

·      les produits ou le recours à des supports d’enseignement, au sens général, ou aux nouvelles technologies dans un sens plus restreint,

·      « une activité de reformulation l’interprétation (orale) et la traduction (écrite), ainsi que le résumé et la reformulation de textes dans la même langue lorsque le texte original est incompréhensible pour son destinataire » (Cadre européen commun de référence pour les langues, chapitre 4, p. 71).

·      les interactions ou les pratiques réflexives associées à l’apprentissage et à son évaluation, visant à mettre au jour des représentations sociales contradictoires de l’Autre,

·      la gestion des tensions identitaires, articulées à des situations où se manifestent des attitudes discriminatoires ou xénophobes, entraînant la rupture du lien social.

Sans rejeter l’une ou l’autre de ces acceptions, le projet étudiera la relation langue / culture et le fonctionnement de la médiation sous ces différents angles du point de vue de leurs acteurs, de leurs stratégies, de leurs parcours plurilingues et pluriculturels.

L’activité de médiation du médiateur interculturel va donc bien au-delà de la langue en rendant compte du sens en jeu dans le texte ; elle englobe donc aussi la nécessité de rendre intelligibles non seulement les sens implicites du texte, mais aussi son contexte. C’est pourquoi le médiateur est un interprète du sens, aussi bien qu’il rend compte du sens interprété. La position du médiateur interculturel est donc à l’articulation de deux cultures en tant qu’interprète, partie prenante d’un processus herméneutique complexe.

Par ailleurs, prenant appui sur deux langues communes d’échange scientifique, l’anglais et le français, mais aussi sur les langues partiellement partagées dans les répertoires des participants au groupe de travail, des participants au projet seront invités à adopter une position réflexive sur le fonctionnement des activités de médiation en leur sein et à analyser les stratégies plurilingues et pluriculturelles explicitement régulées ou spontanément mises en place.

Goals

Objectifs

·      investigate the ways that intercultural mediation can be conceptualised (e.g. as learning, as interpretation, as problem solving, as conflict resolution) and the consequences of these conceptualisations for language teaching and learning;

·      investigate how intercultural mediation is enacted by teachers, learners and others in language teaching, learning and assessment;

·      investigate the relationships between mediation as a process and languages and cultures of mediators and the languages and cultures being mediated;

·      investigate the lived experience of mediation on the part of students and teachers;

·      investigate the impact of context (e.g. institutions, identities, mobilities) on intercultural mediation and how contexts need to be interpreted and open to interpretations;

·      develop cross-linguistic approaches and perspectives on intercultural mediation;

·      consider the consequences of intercultural mediation for teacher professional learning.

·      approfondir le concept de médiation interculturelle (par exemple, l’apprentissage entendu comme interprétation, résolution de problème ou de conflit) et en envisager les conséquences en didactique des langues ;

·      rechercher comment la médiation interculturelle s’incarne chez les enseignants, apprenants et les autres acteurs concernés par l’enseignement, l’apprentissage et l’évaluation ;

·      approfondir les relations existantes entre la médiation entendue comme processus et les langues et cultures des médiateurs face aux langues et cultures dont ils sont les médiateurs ;

·      mettre en évidence les expériences de médiation vécues par les élèves et les enseignants ;

·      approfondir le rôle du contexte (par exemple, institutions, identités, mobilités) sur les activités de médiation interculturelle et dans quelle mesure ils sont sujets à interprétation ;

·      développer des approches plurilingues sur la médiation interculturelle ;

·      mettre en évidence les retombées en termes de formation des enseignants.

Autres

Comités de sélection

  • Section 07, 15 : Inalco – mars 2011.
  • Section 11 : UPMC, Paris 6 (Elue -2011).
  • Bordeaux-Espe référente pour la constitution du comité en section 11 pour un poste de MC en section 11 : 14 avril et 22 mai 2017.
  • Bordeaux-Montaigne, section 12 (Chinois et didactique), 27 avril et 15 mai 2018.
  • Bordeaux –ESPE, sections 12 et 74 : 3 et 16 mai 2018
  • Nanterre, section 11 : 4 et 18 mai 2018
  • ESPE de la Réunion, section 11 et 07 : 30 avril et 24 mai 2018

Référente d’un Comité de sélection pour le recrutement d’un MCF anglais pour l’ESPE-Aquitaine, sélection des dossiers le 14 avril 2017 et audition des candidates le 22 mai 2017.

Rapports de thèse

Membre de jury de thèse

  • Université de Bordeaux : 13 décembre 2018, thèse sous la direction de Marie-Christine Deyrich et Régis Malet : Teacher educator commitment to early Modern Foreign Language (MFL) teaching and learning in the education systems of England, France and Scotland par Norah MCELHINNEY LEROY.

Membre du jury de thèse et rapporteur

  • Université de Nantes : 28 novembre 2016, thèse sous la direction du Professeure Marie-Françoise Narcy-Combes en direction avec le Porfesseur Jean-Paul Narcy-Combes, « Le rôle des tâches et du numérique pour le développement de la production écrite en français L3 » avec comme sous-titre « Le cas d’étudiants maîtrisant l’anglais L2 en milieu universitaire bulgare » par Krastanka TERZIEVA BOZHINOVA
  • Inalco : 12 décembre 2016, thèse sous la direction du Professeur Georgine AYOUB, «  La déterminination nominale et verbale sous le prisme de l’erreur : étude linguistique contrastive et didactique de l’expression écrite en français par des étudiants arabes-syriens », par Abir ALALI.
  • Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3 : 10 janvier 2017, thèse sous la direction de Valérie Spaëth, « Des politiques linguistiques et éducatives aux conditions d’enseignement / apprentissage des langues : quelle(s) approche(s) du contexte ? Le cas de la nation angolaise » par Fanny Dureysseix.
  • Université de Valencia – Espagne : 11 avril 2017, thèse sous la direction de Barry Pennock et Begonia Clavel, Analysis Of Corrective Feedback In A Multilingual Classroom Context From A Clil Perspective par María Pilar Pellicer García.
  • Université de Savoie Mont-Blanc: 12 avril 2018, thèse sous la direction de John Osborne, L’intégration des multimédias (aspects pédagogiques, méthodologiques et techniques) dans la didactique du FLE comme facteur de motivation chez les apprenants multilingues du FLE au Nigeria par Grace Obaigbona.

Membre du jury de thèse, rapporteur et Présidente

  • Inalco : 18 février 2017, thèse sous la direction de Geneviève Zarate, Professeur émérite, et Joël Bellassen, Expert, « Les compétences culturelles et interculturelles dans l’enseignement du chinois en contexte secondaire français », par Yan WANG.

Évaluation de thèse-Rapporteur

  • O’Neill. (2015) Multilingual professionals’ experience of moving between languages and cultures: A narrative study, School of Communication, International Studies and Languages, University of South Australia.

Mission de représentation de l’ESPE au sein du Pôle-Langues mis en place par l’Université de Bordeaux en Septembre 2017.

https://langues.u-bordeaux.fr/Pole-Langues

Le Pôle Langues est une structure fonctionnelle de coordination de la politique des langues pour l’ensemble de l’Université de Bordeaux. Il concerne les enseignants et enseignements en langue, culture des langues, lettres et communication des structures suivantes